WarMachine – Mon premier WarJack Khador

Aujourd’hui je vais vous présenter le principal fautif de mon précédent échec.

En effet, c’est suite à une envie dévorante de tester les jeux Warmachine/Hordes que j’ai craqué pour leurs belles figurines.

C’est un peu à cause de Vulkan qui m’a vanté les mérites de ce jeu que j’ai sauté le pas. Bon, les figurines me faisaient de l’oeil depuis un certain temps, et ça n’a pas été difficile de me convertir.

Pour décrire rapidement l’univers de Warmachine, essayez d’imaginer un monde médiéval Fantastique dans lequel les Royaumes humains maitrisent la Vapeur, et, en combinant machine à vapeur et Magie, ont créé des espèces de robot d’acier semi-autonome appelés Jacks. Leur version pour le combat existe et s’appellent warJacks.

J’ai donc choisit de commencer un groupe de Khador, inspirés de notre russie à nous.

Coté coloris, je me suis inspiré de réalisations vues sur le net, qui leur donne un aspect rustique et guerrier.

Voila le résultat :

Warmachine Khador - Destroyer

mmm, j'ai un gros canon

Version HD

{Theorie}

Montage – 45min

Alors pour commencer, il faut monter la figurine. Elle est métallique, les pièces sont lourdes, j’appréhendais un peu le montage, et je pensais devoir percer et tiger les différentes pièces. Cependant, j’ai peu être eu de la chance, les pièces s’emboitent bien, et sont bien pensées. Cool, rien à percer ! Il y a peu de ligne de moule, et peu de travail d’ébavurage. J’ai été positivement surpris de la qualité de la figurine.

Comme à mon habitude, j’ai collé du sable (provenant certainement d’une plage – je ne m’en souviens plus) sur les socles, et j’ai ajouté quelques bouts de plâtre qui trainaient ici et là.

En environ 1h30-2h j’ai monté 3 ‘jacks.

Warmachine - Khador - warjacks montés

Trois Warjacks sur pieds, de gauche à droite : Destroyer, Juggernaut, Berzeker

Sous-couche – 10min + 30min de séchage

J’avais prévu d’avoir des couleurs éclatantes, j’ai donc choisi une sous couche blanche, tout ce qu’il y a de plus classique.

Couche de base – 20min + 15min de nettoyage

Ensuite, à l’aérographe, j’ai appliqué la couche de base de la figurine. La couleur verte provient de la gamme Prince Auguste et se nomme : Uniforme Russe WW2. Juste la teinte que je voulais, en rappelant un peu les origines Soviets de la figurine.

Pour ce travail, l’aérographe est un gain de temps précieux. Les surfaces à peindre étant grandes, j’aurai mis un temps fou pour obtenir une couleur uniforme, alors qu’en quelques minutes j’ai déposé une fine couche de peinture uniformément sur mes 4 figurines. Ca m’a pris environ 20 minutes pour peindre les 4 figurines (3 jacks et un warcaster – de taille humaine).

Warmachine - Khador - Destroyer Wip

wouah, j'suis vert

Equilibre des couleurs – réflexion 30 min + tests 15min

Suite à cela, j’ai testé quelques teintes de rouge que j’avais à ma disposition. Certains partaient trop sur le rose, d’autres trop sur l’orange. Bref, j’ai finalement choisi une peinture Prince August ‘écarlate 1er empire GB’ qui correspondait à ce que je voulais.

Ensuite il a fallu choisir les parties rouges. Les épaules étaient incontournables, pour le reste, j’ai testé pour finalement choisir cet équilibre :

Warmachine - Khador - WIP

en rouge et vert

Ln aurait préféré que la ‘machoire’ soit verte et la ‘nuque’ rouge, mais, n’étant pas d’accord, j’en ai fait qu’à ma tête 😉

Tamponnade – 10 min

Pour ce jack, j’ai voulu utiliser la « technique de la mousse de blister » pour simuler l’érosion de la peinture. J’ai donc utilisé un marron chocolat, un vert clair et une couleur métallisée. Ça a été mon erreur. La couleur métal a finalement mis des points brillants un peu partout ne rendant pas du tout naturel la peinture. De plus, ce genre de truc est dur à rattraper sans avoir à tout refaire (je suis flemmard, j’ai pas tout refait).

Bref, à l’avenir, je n’utiliserai plus de couleur métallique sur ma mousse. J’ai également été un peu déçu du résultat de la couleur claire. Bref, la dessus, je reste un peu déçu de cette technique appliqué à cette figurine. Peut être la géométrie ne convient pas à la tamponnade … à noter pour plus tard.

Couleurs Métal – 20 min

Les couleurs métalliques sont posées directement. J’ai utilisé des peintures GW : chainmail et …. euh golden quelque chose.

Érosion – 2h

J’ai donc commencer à enrichir les couleurs posées. Quelques lavis marron et noir sont appliqués dans les creux afin de marquer les ombres et ‘salir’ un peu la coque. Pour les parties métal, un lavis noir sur l’acier, plus un lavis chair sur les parties or pour le patiner un peu.

Les griffures sont réalisées d’un simple trait marron chocolat (le noir est trop sombre et ne rend pas naturel) et sont surlignées avec un mélange de blanc et de la couleur kakie de base.

Les éclats de peintures sont simulés en ajoutant la couleur qui devrait y avoir en dessous (kaki sous le rouge, metal sous le kaki) en petites plaques aux endroits susceptibles de s’en prendre plein la tête. Le contour de ces plaques est surligné avec le marron chocolat (miam) et le trait est un peu plus épais sur les contours les plus haut, pour simuler l’ombre du rebord de l’éclat.

Le contour bas est surligné ensuite avec un trait de couleur claire pour simuler le reflet d’une lumière zénithale.

Pour ces détails, n’hésitez pas à regarder la version ‘HD’ de la première photo.

Warmachine - Khador - Wip

Les applats, et les premières griffures

Les parties « métal mis à nu » sont ensuite rouillés avec un lavis chair/rouge.

Finitions – 2h

Dans cette partie, pas grand chose à dire, c’est pourtant une des étapes les plus consommatrices de temps. J’y fais les retouches, les corrections, et les petits détails tels que le halo des yeux, de la chaudière, les rivets …

Plein de petites choses à peindre et corriger pour que le résultats soit bien à mes yeux.

Socle – 15min

La partie pas marrante, la peinture du socle. Le temps de séchage est rageant : la figurine est finie, mais pas tout à fait …

Bref, rien de spécial ici, une base marron, assombrie au chocolat et éclaircie au beige clair.

Les plus gros cailloux sont peints dans une couleur sable sur laquelle j’ai passé un lavis marron.

Le socle tel que vous pouvez le voir sur la figurine finie n’est pas tout à fait terminé. Il me faut encore y placer des touffes d’herbes (que je dois commander) et y placer des marqueurs necessaire au jeu (pour faire figurer l’angle de vue de la figurine).

Vernis – 5min + 30 de séchage

Un petit coup de vernis en bombe matt et c’est fini.

Les photos – 20min

Warmachine - Khador - Destroyer

Sur le socle on devine les repères de ligne de vue

version HD
Warmachine - Khador - Destroyer

De dos, une vue sur la chaudière dans laquelle brule un feu magique

version HD

Warmachine - Khador - Destroyer

Vue de dessus, avec les détails de l'usure de la coque

version HD

Warmachine - Khador - Destroyer

et de face

version HD

Notes

J’ai commis quelques erreurs sur ce modèle. Notamment le coup de la mousse au métal. Mais également le fait d’avoir entièrement collé la figurine avant de la peindre. De ce fait, les jambes étaient quasiment inaccessibles… Pour les prochains, je pense que je laisserai le torse et les jambes indépendant le temps de la peinture.

Toutes les photos sont visibles dans cette galerie, celle du WIP le sont dans celle-ci

One thought on “WarMachine – Mon premier WarJack Khador”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *